Traitements des fissures par calfeutrement PDF

Le traitement d’une fissure ou d’un ensemble de fissures en fonction de leur origine, de leur importance, de leur accessibilité, de leur activité ou non (fissures actives ou mortes) et du but recherché (reconstitution de la continuité du matériau, étanchéité à l’air, étanchéité à l’eau sans ou sous pression, etc.), peut être recherché parmi quatre techniques.
> Ces techniques sont présentées dans les trois guides suivants :
  • GUIDE N°2 [FABEM] : TRAITEMENT DES FISSURES PAR CALFEUTREMENT – PONTAGE ET PROTECTION LOCALISEE – CREATION D’UN JOINT DE DILATATION ;
  • GUIDE N°3 [FABEM] : TRAITEMENT DES FISSURES PAR INJECTION ;
  • GUIDE N°4 [FABEM] : PROTECTION DES BÉTONS ;
Les indications qui suivent permettent de choisir le guide à consulter, sachant que les différentes méthodes de traitement peuvent s’additionner (par exemple, après une injection des fissures d’une structure, un revêtement de protection généralisée peut être mis en œuvre, soit pour améliorer l’aspect, soit pour augmenter la durabilité de la réparation).
  • le traitement des fissures par injection consiste à faire pénétrer dans des fissures un produit susceptible de créer une liaison mécanique et/ou une étanchéité. Il ne s’applique normalement qu’aux fissures injectables, c’est-à-dire dont l’ouverture est au moins comprise entre 0,1 et 0,2 mm.
  • le traitement des fissures par calfeutrement consiste à colmater sur une certaine profondeur les fissures par un produit souple, voire rigide pour rétablir une étanchéité à l’air ou à l’eau ou pour empêcher la pénétration de matières solides (risque de blocage des mouvements des fissures). Il s’applique donc aux fissures qui ne mettent pas en jeu la résistance de la structure. Il est bien adapté, par exemple, aux fissures des dallages industriels
  • le traitement des fissures par pontage et protection localisée consiste à recouvrir en surface des fissures actives ou non pour rétablir une étanchéité à l’air ou à l’eau ou pour empêcher la pénétration de matières solides (risque de blocage des mouvements des fissures) tout en les laissant libres leurs mouvements. Il doit permettre, si nécessaire, la mise en œuvre d’un revêtement de finition. Il s’applique donc aux fissures qui ne mettent pas en jeu la résistance de la structure. Il est bien adapté, par exemple, à certaines fissures des balcons d’habitation quand elles ne compromettent pas la stabilité de ceux-ci…
le traitement des fissures par protection généralisée consiste à mettre en œuvre sur la surface de la structure fissurée un revêtement qui ferme les fissures et qui peut remplir d’autres rôles tels que :
  • l’imperméabilisation et l’aspect,
  • l’étanchéité et l’aspect,
  • la protection contre la pénétration de produits agressifs, – etc.
  • Votre copie du livre

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.